Spécialisé dans la restauration et la création de décors muraux peints, Hugues Losfeld nous ouvre les portes de son atelier. Passionné de patrimoine, il propose également des services de conseil en décor. Rencontre.

 

Cet article est un extrait de l’article publié dans le magazine Castellissim 8. Dans la version complète, vous découvrirez ce qu’est l' »effet de matière », la restauration qui a le plus marqué Hugues Losfeld et pourquoi on a commencé à peindre des imitations de bois, marbre… 

Hugues Losfeld décor peintre

Hugues Losfeld, quel est votre parcours ?

Attiré par la renommée de l’école Van der Kelen (Bruxelles), enseignant les techniques ancestrales de peinture depuis 1882, je suis parti apprendre le métier de peintre en décor dans ce célèbre atelier situé à la rue du Métal, dont je suis sorti médaillé d’argent en 2008. Après avoir complété ma formation auprès d’anciens élèves de l’école et auprès de restaurateurs de peintures murales, j’ai créé la même année mon atelier, et commencé à travailler pour des monuments historiques privés (châteaux, appartements). L’atelier a ensuite reçu petit à petit des commandes publiques (églises, musées). Travaillant dans la lignée de l’école depuis douze ans, en 2021, j’ai eu l’honneur de recevoir la médaille d’or.

.

Comment est née cette passion pour la peinture en décor ?

J’ai une passion, depuis l’enfance, pour le dessin et la peinture, baigné dans l’ambiance « hors du temps » des maisons de famille, qui m’a permis de développer mon goût pour le décor et m’a apporté le sens de l’harmonie des couleurs et des proportions.  J’ai eu très vite l’envie de décorer et de restituer des décors perdus. La règle absolue étant de conserver l’âme de chaque maison.

 

Vous travaillez « à la manière du dix- huitième siècle », qu’est- ce ?

Cela signifie que je travaille à la fois dans le respect des techniques anciennes apprises en Belgique, en gardant ces techniques qui ont fait leurs preuves de durabilité et d’esthétique. Il s’agit également de retrouver les matériaux les plus proches des produits utilisés au dix-huitième siècle, et respectueux, pour la plupart, de l’environnement.

Travailler à la manière du dix-huitième, c’est aussi une façon de travailler en équipe, en atelier ou in situ, avec un chef d’atelier autour duquel travaille une équipe de peintres confirmés ou en cours de formation. On dit qu’il faut dix ans pour former une « main ».

Hugues Losfeld décor restauration
Hugues Losfeld interview

Quels services proposez- vous et qui sont vos clients ?

Nous proposons des travaux de patine, de dorure et de trompe-l’œil, des créations ou des restitutions, et, bien sûr, la restauration de décors peints. Depuis peu, nous prestons également un service de conseil en décor, à la demande croissante de ma clientèle.

Nous travaillons directement sur les murs, boiseries, cages d’escalier, mais nous pouvons aussi travailler sur des toiles qui seront ensuite appliquées sur les murs : le marouflage.

Mes clients sont des amateurs d’art, propriétaires de lieux d’exception, qu’ils soient privés ou publics (salons, appartements, co-propriétés, cages d’escalier, hôtels de luxe etc…) ou des institutions (églises, mairies ou musées) partout en France  et en Europe.  J’ai eu  des  chantiers  en Espagne, en Belgique et au Portugal. Je travaille aussi sous la direction d’architectes, de décorateurs ou de conservateurs du patrimoine.

Quelles sont les différentes étapes d’un chantier ?

Avant toute intervention, il est indispensable de connaître parfaitement son client et les bâtiments à restaurer, afin de répondre au plus près au souhait du commanditaire et de respecter les canons esthétiques de l’époque.

Une fois le projet abouti, nous passons à la réalisation, sur place ou en atelier.

Concernant la création de décors, il est parfois nécessaire de travailler au préalable avec une équipe de peintres en bâtiment pour préparer les supports. J’accompagne également de plus en plus les propriétaires dans leurs choix d’aménagement (ameublement, rideaux, interrupteurs etc.. ).

Quels matériaux utilisez-vous ?

Essentiellement de la peinture à l’huile : de l’huile de lin clarifiée et de l’essence de térébenthine du Portugal. Je recherche toujours des matériaux et produits les plus écologiques et traditionnels, s’approchant au plus près de ceux utilisés à l’époque. Nous nous limitons à des pigments minéraux naturels autant que possible, et parfois des vernis. Pour des finitions plus mates ou des décors plus spontanés que l’huile, j’utilise des peintures à la caséine. C’est une ancienne méthode à base de protéines de lait. Et parfois de la feuille d’or pour les dorures.

.

Hugues Losfeld décor

Quels sont vos défis ?

Mes principaux challenges sont :

  • Une fois le chantier terminé, que le visiteur ou le client puisse penser que tout le décor a toujours été là.
  • Redonner ses lettres de noblesse à un métier qui s’est fait de plus en plus rare et redonner le goût d’une esthétique traditionnelle à une (nouvelle) génération.
  • Une recherche constante de la Beauté.

.Mon tout dernier défi part d’un constat. En effet, je me suis rendu compte de la difficulté que beaucoup de clients éprouvent à trouver des pièces de mobilier ou des objets de caractère. Dans cette optique, je lance une collection d’objets que j’ai créés et fait réaliser par des artisans d’art et peints dans mon atelier, dans l’esprit des grands décors à la française. Appelée « Hugues Losfeld Collection », elle a été présentée, en avant-première, lors du Salon International du Patrimoine Culturel, à Paris, fin octobre 2021.

 

Interview Hugues Losfeld
Interview Hugues Losfeld patrimoine

Découvrez l’article complet dans le magazine Castellissim 8

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES concernant l’Atelier Hugues Losfeld : à retrouver ici

Crédits Photos : Atelier Hugues Losfeld, site internet : https://hugueslosfeld.com/

 

Une envie? Une question? N'hésitez pas à nous contacter!

4 + 14 =

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez régulièrement des conseils dédiés pour les gestionnaires de lieux (tourisme ou non, hébergements touristiques, visites/activités, événements, vente de produits (agriculture, oenologie…), locations événementielles et séminaires…).