Le coronavirus impose un confinement strict dans de nombreux pays. Ce confinement implique la fermeture de nombreux monuments habituellement ouverts au public. Certains étaient ouverts et ont fermé leurs portes du jour au lendemain, d’autres ont décalé la date de lancement de leur saison touristique.

Cette période de fermeture et d’incertitude peut être une opportunité pour les gestionnaires de demeures historiques, une pause, pour travailler sur différents sujets. La durée de ce confinement étant incertaine, il n’est pas opportun de lancer de grands projets maintenant puis de les arrêter dès l’ouverture au public, après la période de confinement.

Voici, ci-dessous, trois types d’activités, pour les propriétaires et gestionnaires de monuments historiques, à effectuer durant cette période. Dans la seconde partie de l’article, vous découvrirez deux autres activités à effectuer durant cette période.

Elargir la communauté digitale d’un monument historique

 

Votre monument est fermé au public mais votre communauté digitale est toujours active. De plus, le confinement étant général, les membres de votre communauté, et les personnes qui pourraient la rejoindre, sont actives sur internet. Elles le sont même plus souvent que d’habitude puisqu’elles doivent rester chez elles. Profitez de cette période pour parler de votre monument et pour envoyer des messages de soutien et de remerciements. Vous pouvez également offrir de l’évasion à votre communauté, leur montrer vos nouveautés pour la saison à venir, etc.

Prenons comme exemple le château de Versailles. Sur son compte Instagram, il a annoncé les fermetures successives du château et du parc selon le confinement imposé. Dans le cadre de la fermeture, il a également décidé de publier davantage de contenus. « Nous ferons tous les jours en sorte que Versailles vienne à vous ». Depuis cette dernière publication, le château de Versailles publie, chaque jour, une courte vidéo instructive concernant le monument ou l’un de ses personnages historiques. Il propose également des devinettes en favorisant les interactions avec sa communauté.

Le château de Champchevrier (Indre-et-Loire) a publié un message d’humour et un message de soutien dans le cadre du confinement et de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus.

Vous pourriez également organiser des concours ou animer des défis, par exemple. Dans cet article, nous vous expliquons comment organiser un concours et faire en sorte qu’il ait un effet positif et impactant pour votre monument.

Le château de Fontaine-Henry (Calvados) propose un challenge à sa communauté. Ce défi a été annoncé sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook). Les détails sont expliqués sur une page dédiée de son site internet. Concrètement, différentes activités créatives, en lien avec le Moyen-Age ou la Renaissance, sont proposées (les supports et explications se trouvent sur le site internet). Les participants doivent ensuite partager une photo de leur œuvre sur les réseaux sociaux avec le hashtag #fontainehenrychallenge et un mot dédié à des personnes touchées par la pandémie du coronavirus.

Dans cet article, nous abordons plus précisément les conseils marketing durant cette période de confinement, illustrés par des exemples supplémentaires. Cliquez ici pour le lire.

De façon générale, durant la période de confinement, faites une analyse de la présence de votre château sur internet. Nous pouvons d’ailleurs vous aider à faire cette analyse efficacement et à mettre en place des actions concrètes pour améliorer la visibilité de votre château sur internet (pas seulement sur les réseaux sociaux) de façon pertinente et efficace. Dans cet article, nous vous proposons des pistes de réflexion par rapport à l’impact de la transformation digitale. Les nouvelles tendances et habitudes des voyageurs impactent également la présence en ligne des monuments historiques. Nous vous en parlions dans cet autre article.

Effectuer des travaux décalés dans le temps

Nous avons tous des travaux à effectuer que nous repoussons pour « le jour où ». Profitez de cette période de fermeture pour effectuer les tâches qui ne vous prendront que quelques heures de travail mais que vous postposez, sans cesse, au profit de tâches prioritaires. Il peut s’agir de petits travaux de rénovation ou nettoyage que vous pouvez effectuer vous-mêmes. Cela concerne également certaines tâches administratives, …

Mettre en place de nouveaux partenariats

L’obligation de rester chez soi étant général, profitez-en pour contacter des partenaires potentiels. Les partenaires peuvent être :

  • Des lieux touristiques pour un effectuer un échange de visibilité, mettre en place des billets combinés, etc. Nous vous en parlons dans cet article.
  • Des prestataires externes qui pourraient proposer des services ou activités à vos futurs clients. Par exemple, des prestataires qui viendraient proposer des cours à vos clients de chambres d’hôtes, des personnes qui proposeraient des animations pour les familles visitant votre château lors de journée prédéfinies, etc.
  • Les lieux qui organisent des événements peuvent nouer des partenariats avec les lieux qui proposent des hébergements (nous vous en parlons dans cet article)

Outre les partenaires, pensez également aux ambassadeurs et sites spécialisés qui peuvent vous aider à attirer de nouveaux clients (nous vous en parlons dans cet article).

Dans la seconde partie de cet article, nous vous conseillons deux autres activités à effectuer durant le confinement. Ces activités vous incitent à revoir et à améliorer votre offre, d’une part, et, d’autre part, à diversifier vos revenus. Cette diversification implique une diminution de la dépendance aux revenus engendrés par le tourisme.

Comment générer des revenus durant la fermeture (partielle) des monuments ? Retrouvez nos idées dans cet article et dans celui-ci.

Comment préparer l’après-confinement et le déconfinement (partiel) ? Nous vous donnons des conseils concrets dans cet article et dans celui-ci.

Une envie? Une question? N'hésitez pas à nous contacter!

10 + 6 =

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez régulièrement des conseils dédiés pour les gestionnaires de lieux (tourisme ou non, hébergements touristiques, visites/activités, événements, vente de produits (agriculture, oenologie…), locations événementielles et séminaires…).