Entre la pandémie du Covid qui a eu des impacts financiers lourds pour certains, l’inflation des prix des matières premières, notamment, provoquée par la guerre en Ukraine et la fermeture de certaines usines durant la crise sanitaire, nombreux sont ceux qui doivent revoir le budget de leurs vacances à la baisse. Quels sont les impacts pour les gestionnaires de monuments historiques ? Comment attirer des visiteurs (payants) dans un musée ou une abbaye ? Comment remplir ses chambres d’hôtes alors que certains hôtels proposent des formules beaucoup plus attractives financièrement ? Nous décryptons, pour vous, les conséquences de la crise économique sur le tourisme ainsi que des techniques concrètes pour y faire face.

La pandémie mondiale a eu un effet direct sur l’acheminement de nombreux matériaux et autres produits. Les délais, notamment dans le domaine de la construction, ont explosé et la crise sanitaire a mis en exergue notre interdépendance avec des pays aux quatre coins de la planète.

Par ailleurs, les sanctions prises à l’encontre de la Russie, dans le cadre de la guerre qu’elle mène contre l’Ukraine, entrainent une hausse de prix de nombreuses matières premières et denrées alimentaires. Dans cet article, nous ne nous attarderons pas sur les impacts directs liés aux visiteurs russes et ukrainiens mais bien aux répercussions indirectes qu’à cette guerre sur les voyageurs européens.

Impact de la crise économique sur le tourisme et le choix des vacances

La hausses des prix de l’énergie et de certains aliments se fait ressentir par tout le monde. Il suffit de faire son plein d’essence ou ses courses au supermarché pour s’en rendre compte. Cette augmentation tarifaire, dont la durée et la limites sont incertains, impacte notre budget pour nos dépenses quotidiennes et donc, indirectement, celui des vacances. Après les deux années de pandémie et de restrictions sanitaires, nous avons tous besoin de partir sans contrainte. L’inflation restreint de nombreux vacanciers qui préfèreront des lieux de villégiature à proximité de chez eux.

Ne négligez donc pas le tourisme local, tout en prenant en compte le retour des voyageurs d’autres pays. Vous devez arriver à jongler entre ces deux publics. Concernant le tourisme local, lisez l’article « Pourquoi et comment attirer une clientèle locale ? » du guide Castellissim n°8.

impacts crise économique tourisme vacances
conséquences crise économique tourisme

Effets de l’inflation sur les monuments ouverts au public

L’inflation générale nous touche tous et engendre, notamment, une hausse des coûts d’entretien, de personnel… pour les monuments accueillant du public. Vous pouvez, bien sûr, augmenter le prix de vos entrées mais il y a un prix psychologique au-delà duquel vous perdrez de nombreux visiteurs. A l’inverse, vous pourriez être tentés de baisser les tarifs pour continuer à attirer du monde. Faites attention car une diminution des tarifs vous sera néfastes.

Nous vous conseillons de conserver vos tarifs (voire de les augmenter un petit peu) mais d’augmenter l’offre perçue par vos visiteurs. N’insistez pas seulement sur le contenu de la visite mais bien sur l’ensemble des produits et services que vous proposez en échange du billet d’entrée.

Par exemple :

  • Vous ne vendez pas des billets pour la visite de votre château mais un voyage dans le temps, durant une journée, dans une propriété historique dans son jus. Expliquez que le ticket d’entrée inclut la visite de l’intérieur du château et, également, une promenade dans le parc, un accès à l’espace pique-nique, une participation à la chasse au trésor à laquelle les enfants peuvent jouer en autonomie, la possibilité de lire son livre au bord de l’eau ou de boire un verre au salon de thé…
  • Le prix du ticket n’inclut pas uniquement un accès la visite guidée de l’abbaye mais également un parcours pour les enfants, l’accès aux jeux anciens pour petits et grands, la possibilité de participer aux animations prévues pendant les vacances, etc.

Cela peut paraître évident pour vous mais pas pour vos (futurs) visiteurs. Facilitez-leur la vie. Ils doivent comprendre, dès la découverte de votre lieu, l’offre que vous proposez.

hausse des prix tourisme vacances
Crise économique visites tourisme chambres d'hôtes

Conséquences de la hausse des prix sur les gîtes et chambres d’hôtes

Les touristes qui partent en vacances en voiture choisiront des lieux où ils ne devront pas faire de longs trajets sur place, plutôt que des roadtrips. Ils privilégieront les destinations à partir desquelles ils peuvent effectuer de nombreuses activités sans (trop) se déplacer.

Sur votre site internet, via vos différents canaux de communication, affichez les activités à effectuer chez vous et à proximité. C’est d’ailleurs l’une des techniques de différentiation expliquée dans l’article « Location de gîtes : comment vous démarquer sur internet ? » dans le guide Castellissim n°6.

Incluez donc :

  • Les animations proposées chez vous: circuits de promenade, jeux mis à disposition, espace détente, piscine, tables d’hôte…
  • Les professionnels de votre région qui peuvent proposer une activité au sein de votre établissement : massages, cours de yoga, séances de photos, cours d’art, visites de vignobles et dégustations de vins…
  • Les activités organisées dans votre village ou à moins de 15 km: départ pour une randonnée en canoë ou kayak, visites (payantes et gratuites) de monuments historiques et musées, parcs aquatiques, ateliers d’art ouverts au public, marchés traditionnels… N’oubliez pas les animations insolites et celles typiques de votre région. Les restaurants (seulement ceux que vous conseillez) que vos clients peuvent rejoindre à pied sont également une réelle plus-value.
  • Dans une catégorie séparée, mentionnez les attractions principales de votre région (dans un rayon de 40 km)
  • Les événements ponctuels(mettez à jour votre site internet !) : nous vous conseillons l’article « Gestionnaires d’hébergements touristiques et organisateurs d’événements : associez-vous ! » dans le guide Castellissim n°5. Pensez aux différentes cibles que vous attirez (personnes âgées, familles, couples…).

L’objectif sera atteint lorsque les internautes comprendront que vous offrez plus qu’une simple proposition d’hébergement.

Une envie? Une question? N'hésitez pas à nous contacter!

5 + 15 =

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez régulièrement des conseils dédiés pour les gestionnaires de lieux (tourisme ou non, hébergements touristiques, visites/activités, événements, vente de produits (agriculture, oenologie…), locations événementielles et séminaires…).