Contrairement à ce que vous pourriez penser, c’est en ciblant spécifiquement certaines catégories de personnes que vous arriverez à attirer plus de visiteurs chez vous. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi vous, gestionnaire d’un monument historique, devez cibler les habitants des villes voisines.

 

Si vous communiquez à tout le monde, en diffusant le même message et sous la même forme, votre message ne sera pas personnel. De très nombreuses personnes ne seront pas sensibles à vos messages et n’essaieront pas d’en savoir plus. Elles ne se sentiront pas concernées par ce que vous dites.

Par contre, si, par exemple, vous ciblez les familles avec des messages qui leurs sont spécifiquement destinés, elles se sentiront plus rapidement interpellées et essaierons d’en savoir d’avantage. Notez que rien ne vous empêche de cibler différents types de clients. Ce principe s’applique tant pour les monuments historiques et parcs ouverts au public (visites, activités,…) que pour les hébergements touristiques. De plus en plus de personnes passent des vacances, ou week-ends, à moins de 2h (en voiture) de chez elles.

 

Public ciblé

Les personnes qui vivent dans les villes près de chez vous représentent une catégorie à ne pas négliger. En effet, les citadins sont plus à la recherche d’activités d’extérieur et de lieux de dépaysement. La plupart d’entre eux, contrairement aux personnes qui vivent dans des villages, n’ont pas de jardin et vivent dans l’air pollué des villes. Durant les weekends, ils sont donc à la recherche d’un air plus pur et de grands espaces. C’est particulièrement le cas des familles.

 

Bouche-à-oreille plus efficace

Le bouche-à-oreille reste la technique de marketing la plus efficace. Lorsque nous apprécions un endroit où nous avons été, nous en parlons, sur les réseaux sociaux ou à nos proches. Or, a plupart des gens ont un cercle d’amis principalement local. Donc , si un habitant de votre région parle de votre lieu à ses voisins, vous aurez plus de chances que ses voisins viennent chez vous. En effet, ses voisins vivent également près de chez vous. Tandis que si c’est un visiteur provenant de l’étranger qui en discute à ses voisins, cela aura moins d’impact.

 

Fidélisation

En outre, les habitants de vos régions, s’ils ont apprécié leur séjour chez vous et/ou les activités que vous avez organisées, sont plus susceptibles de revenir (éventuellement avec d’autres personnes) puisqu’ils n’habitent pas loin. C’est donc une cible idéale pour vos programmes de fidélisation de clientèle.

 

Equilibre entre haute et basse saison

Ce sont également ces personnes qui vous permettront d’avoir des clients durant la saison basse. Ils apprécient le calme de cette saison et les visites ou séjours sont de meilleure qualité lorsqu’il y a moins de monde. Vous pourriez d’ailleurs spécifiquement les cibler si vous souhaitez accueillir moins de monde durant la haute saison et plus de clients durant les basses saisons. En effet, accueillir trop de personnes a même temps a parfois un effet négatif sur la qualité des services proposés. Or, la clientèle locale sera sans doute moins tentée de venir chez vous durant la haute saison et sera plus encline lorsque le taux de fréquentation est plus faible.

 

Afin d’être plus efficace, vous pourriez subdiviser la catégorie des citadins régionaux en différentes catégories (familles, personnes âgées, écoles, etc). Essayez toutefois de n’avoir qu’un nombre limité de catégories de publics différents, sinon vous risquez d’être débordé et de ne plus être clair dans vos communications.

Il existe différentes façons de cibler les habitants des villes voisines. Ces techniques peuvent être combinées, pensez à choisir celles qui correspondent le mieux à votre offre.

 

Une envie? Une question? N'hésitez pas à nous contacter!

1 + 10 =

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez régulièrement des conseils dédiés pour les gestionnaires de lieux (tourisme ou non, hébergements touristiques, visites/activités, événements, vente de produits (agriculture, oenologie…), locations événementielles et séminaires…).